Comment isoler sa maison dans le nord ?

Vos dépenses en énergie représentent une part importante de votre budget et vous préoccupent de plus en plus ? L’isolation de votre logement est l’une des solutions les plus efficaces pour alléger vos factures, gagner en confort thermique et lutter contre l’humidité souvent présente dans les Hauts-de-France.

Selon l’Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE), près de 20% des 36,6 millions de logements français sont très énergivores. Ces derniers sont considérés comme des passoires thermiques dont 5,2 millions de résidences principales classées en F ou G par le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), soit un logement sur cinq.

Dans cet article, nous décryptons pour vous les différentes étapes pour améliorer considérablement l’isolation de votre logement.

Les étapes pour isoler au mieux votre logement

Avant d’entamer des travaux d’isolation, il est préférable d’évaluer et de prendre en considération quelques points essentiels :

  • Vérifier que la ventilation est suffisamment efficace pour évacuer l’humidité.
  • S’assurer que l’étanchéité à l’air est bonne.
  • Supprimer les ponts thermiques.

Un bâtiment est un système complexe dont les “différentes composantes interagissent fortement les unes avec les autres”, chaque modification est susceptible d’avoir des répercussions sur son ensemble. Un empilage d’améliorations dans le temps risque donc de conduire à des résultats moins probants.

Une entreprise certifiée RGE avec plusieurs compétences à sa disposition est en mesure d’intervenir sur plusieurs postes d’isolation : les combles perdus et aménagés, l’isolation des murs par l’intérieur et/ou l’extérieur, les planchers bas et les fenêtres.

L’isolation des combles

Les combles et la toiture représentent entre 25 et 30% de la déperdition de chaleur d’une maison. Si une action doit être réalisée en priorité, c’est celle-ci. Nous avons rédigé un article spécifiquement sur le sujet et nous vous invitons à le consulter : “Comment isoler ses combles ?

Isolation thermique des murs par l’intérieur

Si la rénovation extérieure de vos façades est impossible ou si vous souhaitez simplement réaménager votre intérieur habitable, l’isolation de vos murs par l’intérieur est un procédé pertinent.
Un diagnostic préalable de l’existant est réalisé afin de mener au mieux les travaux :

  • L’exposition aux vents et à la pluie de vos murs.
  • La composition de vos murs : maçonnerie enduite ? Béton ?
  • L’état de vos parois existantes : humidité, fissures, présence d’amiante ou non, de plomb, etc.
  • Présence d’une ventilation mécanique ou naturelle ?

En fonction de l’analyse effectuée par l’entreprise de rénovation énergétique, plusieurs procédés d’isolation thermiques s’offrent à vous :

  • Doublage thermique collé ou fixé (avec des tasseaux en bois) à la paroi.
  • Contre-cloison sur ossature bois ou métallique avec un pare-vapeur si nécessaire
  • Insufflation d’isolant en vrac entre la contre-cloison et la paroi à doubler. Il peut s’agir de laine de verre, de ouate de cellulose ou de mousse polyuréthanne.

Isolation thermique des murs par l’extérieur

Contre les intempéries, l’isolation de vos murs par l’extérieur constitue une réponse face à la déperdition thermique de votre logement par les murs.
Là aussi, de nombreux procédés s’offrent à vous et ne perturbent pas votre quotidien puisque les travaux se réalisent en extérieur. La pose de bardage est composée d’un isolant, d’une ossature fixée mécaniquement, d’une lame d’air ventilée et d’un parement extérieur en bois ou composites. Le tout participe à l’étanchéité à la pluie et répond aux diverses intempéries climatiques.

Isolation des planchers bas

L’isolation des planchers bas est régulièrement ignorée et pourtant c’est une source d’inconfort thermique et de déperdition thermique. Un plancher bas est le sol le plus bas d’une maison, il sépare votre garage, votre sous-sol ou votre vide sanitaire de votre rez-de-chaussée habitable.

Les procédés d’isolation sont nombreux :

  • Isolation au-dessus  du plancher avec une chape flottante et une isolation sous chape. C’est une solution contraignante puisqu’elle mobilise les pièces habitables.
  • Isolation en sous-face du plancher : Il s’agit de la pose de panneaux ou de rouleaux d’isolant entre le plancher bas et le faux plafond du sous-sol. Il est aussi possible d’insuffler un isolant en vrac sous pression dans un caisson hermétique.

Isolation des fenêtres et des fenêtres de toit

Enfin, l’isolation des parois vitrées permet de gagner en luminosité, celle-ci est calculée par un coefficient de transmission lumineuse, en chaleur et en confort thermique. L’installation de nouvelles fenêtres permet aussi de gagner en confort acoustique.
La pose de fenêtres de toit complète parfaitement la rénovation d’une toiture et l’isolation de combles aménagés. À condition que ses fenêtres soient hautement isolantes et que le bloc isolant soit encastré et lié parfaitement avec son environnement.

Pour isoler efficacement votre maison dans le nord : faites appel à AFL 

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), les pratiques commerciales trompeuses dans le secteur énergétique des logements sont nombreuses. Des professionnels comme AFL, certifiés RGE et mandataire MaPrime Rénov’ sont à votre disposition pour vous informer et vous guider dans vos démarches et vos projets d’isolation en toute transparence et sans langue de bois.

Partager sur les réseaux
Nous utilisons des cookies
Nous pouvons les placer pour analyser les données de nos visiteurs, améliorer notre site Web, afficher un contenu personnalisé et vous faire vivre une expérience inoubliable. Pour plus d'informations sur les cookies que nous utilisons, ouvrez les paramètres.
Technique
Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement de notre site Web et ne peuvent pas être désactivés dans notre système.
Audience
Nous utilisons ces cookies pour fournir des informations statistiques sur notre site Web. Elles sont utilisées pour mesurer et améliorer les audiences.